A l’abordage !

La frégate vogue par mer calme. Parfait. Le bateau pirate s’approche et, une fois en vue de l’équipage, hisse le drapeau noir avec la tête de mort. Le guetteur de la frégate hurle l’alerte.

Sur le pont, le chef des pirates arbore un sourire narquois. Il s’appelle Barbe-blonde, il est le capitaine des pirates, a votre veste rapiécée qu’il changera contre celle du prochain capitaine qu’il vaincra, son fidèle mousqueton, et son envie d’en découdre…

Au moment de l’abordage, le capitaine du bateau, un homme mûr et fort dénommé Vaillant, s’enfuit à toutes jambes pour s’enfermer dans sa cabine.

— Battez-vous, matelots ! Je reviens tout de suite ! hurle-t-il en partant.

Courageux, celui-là. Si les matelots gagnent contre Barbe-blonde et son équipage, à tous les coups ils vont faire une mutinerie ensuite. Qu’importe. Les pirates viennent du Belistan et la frégate de Carbénie, nation ennemie du Belistan depuis des générations, depuis cette période sombre où la Carbénie a pillé l’or d’une région du Belistan et réduit la population en esclavage pour exploiter les mines. Le Belistan a fini par les vaincre, mais la rancune est tenace.

À présent, à vous d’écrire la suite de l’histoire. Mais quel point de vue allez-vous adopter ?

– celui de Barbe-blonde, chef des pirates ?

– celui de Vaillant, qui pourrait bien créer la surprise en ressortant de sa cabine, et se montrer digne de son nom ?

Vous devez choisir une option et écrire comment se déroule l’attaque. Durée : entre 20 et 30 minutes. Conseil : Mettez un chronomètre 🙂

Pour vous accompagner, vous avez le choix entre musique calme :

Alela Diane, The Pirate’s Gospel

ou plus vitaminée :

The Beastie Boys, Sabotage

Deuxième invitation à l’écriture :

Qui sont les pirates aujourd’hui ? Qui sont les destructeurs, les pilleurs ? Il y a les pirates au sens historique, qui opèrent par exemple au large de la Somalie, il y a les saboteurs de projet, il y a les pulvériseurs de bonne humeur… Il y a les pirates au sens large du terme, il y a les pirates du quotidien, les pirates au petit pied… Parfois, on est même son propre pirate ! Comment agissent-ils, et pourquoi ?

A titre d’exemple, Laurel, dessinatrice de BD, décrit dans sa BD Comme convenu/The Daily Struggle les (més)aventures d’une dessinatrice et d’un codeur bien naïfs, dont le rêve de vivre en Californie dans la baie de San Francisco leur vaut d’être manipulés par des « hommes d’affaires » sans scrupule.

Le Daily Struggle / Comme convenu

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s